Archives de mot-clé : histoire

by

TNG: The Next Generation of Genealogy, logiciel

No comments yet

Catégories: Les Outils du Généalogiste, Tags: , ,

TNG: The Next Generation of Genealogy

Voici un parfait exemple de l’aide précieuse de TNG quand vous avez des gros soucis…
Grâce à Darrin Lythgoe concepteur du site TNG: The Next Generation of Genealogy Sitebuilding, vous allez retrouver l’intégralité du site familial billardbaltyde.com, J’ai eu un souci lors de la mise à jour de la version 9 vers la version 10 du logiciel de généalogie TNG, The Next Generation of Genealogy. J’ai probablement sauté une étape car plus personne ne pouvait consulter les données individuelles. Cette omission concernait les tables de données qui doivent être mises à jour en même temps.
Cela concerne au bas mot :

60484 Individus
23517 Familles
9353 Noms de famille distincts
4242 Portraits
19 Documentations
62 Histoires
50 Vidéos
40 Sources

Le message d’erreur donnait  :
« Ne peut exécuter la requête: SELECT display, eventdate, eventdatetr, eventplace, age, agency, cause, addressID, info, tag, description, eventID, collapse FROM (tng_events, tng_eventtypes) WHERE persfamID = « I36943 » AND tng_events.eventtypeID = tng_eventtypes.eventtypeID AND gedcom = « 2 » AND keep = « 1 » AND parenttag = «  » ORDER BY ordernum, tag, description, eventdatetr, info, eventID »
Certains d’entre vous m’ont contacté pour connaître la raison de cette absence. D’autres sont restés sans réponse pour leurs nombreuses questions. Questions qui animent notre petit forum où nous comptons actuellement une vingtaine de personnes.
Je suis allé poser la question sur le forum, très actif et très convivial du site TNG. Malheureusement toutes les solutions données et essayées sont restées sans effet. Cela a duré trois longs mois.

tng, histoire, généalogie, famillemariahswind From: Tasmania Dec 2 2014, 08:46 PM Post #2

QUOTE(billard @ Dec 3 2014, 12:00 PM)
Depuis la mise à jour vers la version TNG-10, Ralentissement total de l’affichage et surtout message d’erreur:
« Ne peut exécuter la requête: SELECT display, eventdate, eventdatetr, eventplace, age, agency, cause, addressID, info, tag, description, eventID, collapse FROM (tng_events, tng_eventtypes) WHERE persfamID = « I36943 » AND tng_events.eventtypeID = tng_eventtypes.eventtypeID AND gedcom = « 2 » AND keep = « 1 » AND parenttag = «  » ORDER BY ordernum, tag, description, eventdatetr, info, eventID »
Comment corriger ce problème?
Merci de votre aide
Serge
vérifier. il peut vous orienter dans la bonne direction . Désolé si mon français est loin, je suis en utilisant Google Translate .
http://tng.lythgoes.net/wiki/index.php?tit…pgrade_problems

Serge Billard-Baltyde Dec 4 2014, 08:34 PM Post #3

Je n’ai pas trouvé de solution. Dois-je revenir à la version TNG-9 et désinstaller la V10?
Sinon quelqu’un pourrait-il prendre le relais sur mon site avec les codes?
Merci de votre aide.
Serge

mariahswind From: Tasmania Dec 5 2014, 12:32 AM Post #4

Je espérais que ce était juste une question de structure de la base de la version 9 mise à niveau. Je ne suis pas très bien informé de cela. Avez-vous une mise à niveau depuis la version 9 ? Darrin (le créateur de TNG ) devrait être en mesure d’aider à cette question . Sinon avoir un regard sur les problèmes de compatibilité avec la version de votre hôte de PHP et MySql et celles financées par TNG10 .
Shanan

Ken Roy From: Plano, TX Dec 5 2014, 05:14 AM Post #6

Pour aller de V9 à TNG v10, il y a des changements a la base de données, il faut mettre à jour les change par le script upgrade_db…
Executez le query dans phpMyAdmin
QUOTE
SELECT display, eventdate, eventdatetr, eventplace, age, agency, cause, addressID, info, tag, description, eventID, collapse FROM (tng_events, tng_eventtypes) WHERE persfamID = « I36943 » AND tng_events.eventtypeID = tng_eventtypes.eventtypeID AND gedcom = « 2 » AND keep = « 1 » AND parenttag = «  » ORDER BY ordernum, tag, description, eventdatetr, info, eventID
et indiquez l’erreur retournez par phpMyAdmin
Ken Roy
http://www.royandboucher.com
Please do not send me personal messages asking for help – post your questions in the forum, and that way everyone sees the question and everyone sees the answer.

De l’informatique pure et dure! Plusieurs essais, Malencontreux.

tng, histoire, généalogie, famille

En désespoir de cause, j’ai contacté directement par mail Darrin Lythgoe en personne. Voici la teneur de mes messages, désespérés…:

From: darrin@lythgoes.net
Date: Fri, 7 Mar 2014 19:15:10 -0700
Subject: TNG version 10
To: darrin@lythgoes.net
Hello!
You’re receiving this message because you previously purchased a copy of The Next Generation of Genealogy Sitebuilding (“TNG”). If you haven’t already heard, TNG version 10 is now available on the v10 downloads page (http://tng.lythgoes.net/downloads10).
If you have any issues with the upgrade, please check that page first to make sure you’ve done everything correctly. If you still have something you can’t fix, please feel free to contact me directly.

On Jan 21, 2015, at 1:40 PM, Serge Billard-Baltyde <docteur.billard@outlook.fr> wrote:

Bonjour,
Je suis dans une impasse totale avec la mise à jour vers la version 10. Malgré le forum…
Voici mes codes: ……………
Pouvez-vous m’aider?
Merci

Subject: Re: TNG version 10 From: darrin@lythgoes.net Date: Wed, 21 Jan 2015 19:03:04 -0700
To: docteur.billard@outlook.fr
Hi Serge,
Je serais heureux de vous aider. Quels problèmes voyez-vous?
I would be happy to help. What problems are you seeing?
Darrin

On Jan 21, 2015, at 8:51 PM, Serge Billard-Baltyde <docteur.billard@outlook.fr> wrote:
Hi Darrin
1/ Ralentissement total du site avec grosses difficultés d’affichage
2/ Aucun développement des données cf ecran 1 et ecran 2
merci

Darrin Lythgoe 22/01/2015 À : Serge Billard-Baltyde
Hi Serge,

Il semble que vous avez manqué une étape dans les instructions de mise à jour. Plus précisément, il semble que vous avez raté l’étape où il vous demande de cliquer sur un lien pour mettre à jour les structures de table. Retour à la mise à niveau du fichier readme et faire cela, alors dites-moi si des problèmes demeurent.
It looks like you missed a step in the upgrade instructions. Specifically, it looks like you missed the step where it asks you to click a link to update the table structures. Go back to the upgrade readme file and do that, then tell me if any problems remain.
Thanks again,
Darrin Lythgoe

On Jan 24, 2015, at 8:43 PM, Serge Billard-Baltyde <docteur.billard@outlook.fr> wrote:
Suite à: « Upgrade plus installation
The upgrade comes with instructions to help you install it yourself in just a few minutes, but if you’d rather have us do it for you, we can do that for an extra $15. We will also need you to send us your URL, your TNG admin username and password, and FTP access to your site. If you prefer this option, please click on one of the payment options below (total cost is $29.99 with PayPal, or $30.99 with SWREG). We will contact you to obtain the necessary information. Please allow us up to 3 business days to complete the installation. »
Toujours mes mêmes difficultés. Pouvez-vous le faire?
Merci
serge

Subject: Re: Aide pour Upgrade From: darrin@lythgoes.net Date: Sat, 24 Jan 2015 23:11:15 -0700 To: docteur.billard@outlook.fr
Hi Serge,
Oui, je peux installer la mise à jour pour vous. Je vais avoir besoin de vous pour me envoyer votre URL, votre login admin TNG, et l’accès FTP à votre site.
Yes, I can install the upgrade for you. I will just need you to send me your URL, your TNG admin login, and FTP access to your site.
Darrin

On Jan 25, 2015, at 2:46 PM, Serge Billard-Baltyde <docteur.billard@outlook.fr> wrote:
merci de votre aide
vous me direz combien je vous dois
serge

Subject: Re: Aide pour Upgrade From: darrin@lythgoes.net Date: Sun, 25 Jan 2015 16:19:55 -0700 To: docteur.billard@outlook.fr
Hi Serge,
Merci, il devrait maintenant fonctionner. Vous ne me devez rien. Vous avez plus de la mise à niveau déjà. Certains fichiers ne ont pas encore été téléchargées, et vous avez encore besoin de cliquer sur les liens dans les instructions de mise à jour que je ai mentionnés auparavant. Je l’ai fait pour vous, et il semble fonctionner maintenant. S’il vous plaît vider le cache de votre navigateur avant de visiter le site à nouveau, alors laissez-moi savoir si vous voyez toujours des problèmes.
Thanks, it should be working now. You don’t owe me anything. You did most of the upgrade already. Some files had not yet been uploaded, and you still needed to click the links in the upgrade instructions that I mentioned before. I have done that for you, and it seems to be working now. Please clear your browser cache before visiting the site again, then let me know if you still see any problems.
Darrin

tng, histoire, généalogie, famille

On Jan 25, 2015, at 5:53 PM, Serge Billard-Baltyde <docteur.billard@outlook.fr> wrote:
Hi Darrin,
ça marche!
Un grand merci. Et je vais faire une bonne publicité pour votre aide!
On ne peut pas trouver meilleur que vous sur les sites internet.
Amicalement
PS: un petit aperçu de mon village…serge
It works! A big thank you . And I will make a good advertisement for your help! We can not beat you on the websites . Sincerely serge
PS: a little preview of my village …

Re: Aide pour Upgrade Darrin Lythgoe 03:36 À : Serge Billard-Baltyde

Merci Serge! Le village est très joli. 🙂
Thanks Serge! The village looks nice. 🙂
Darrin

Et voilà ! Nous allons pouvoir reprendre le cours de nos tribulations. Encore un grand merci, très respectueux pour avoir travaillé un dimanche sur ce problème à Darrin Lythgoe, concepteur de The Next Generation of Genealogy Sitebuilding.

by

Universités : Formations en généalogie familiale

No comments yet

Catégories: Les Outils du Généalogiste, Tags: , ,

Universités : Formations en généalogie familiale

C’est bientôt la rentrée scolaire pour l’université. Chercheur en généalogie : Robinson Crusoë des archives qui a besoin de retrouver la société

Deux raisons de lire cet article !!

Université du Maine :

L’université du Maine (nom officiel : Université du Mans) est une université française située au Mans, dans les Pays de la Loire. Elle porte le nom de la province du Maine, qui correspond aux départements de la Sarthe et de la Mayenne. Elle possède deux campus, le plus grand étant au Mans, dans la Sarthe, et le second étant à Laval, en Mayenne.

L’université a été fondée en 1977. Elle compte environ 10 500 étudiants et 630 enseignants-chercheurs, ainsi que trois facultés, deux IUT et une école d’ingénieurs, l’ENSIM. L’université comprend également quinze laboratoires de recherche, dont huit associés au CNRS. Les disciplines enseignées concernent les sciences, les technologies, les lettres, les langues, les sciences humaines, le droit, l’économie et la gestion.

L’université fait partie de l’Université Nantes Angers Le Mans, une communauté d’universités et établissements qui regroupe notamment l’université de Nantes et celle d’Angers.

université, histoire, généalogie, famille, billardbaltydeSise au Mans, l’Université du Maine est une pionnière en matière d’e-learning avec, dès 2001, des premiers cours dispensés en enseignement à distance (EAD) et l’ouverture, en 2009, d’un Master d’histoire dont les retours des étudiants et des professeurs sont unanimement positifs.

Pour la rentrée 2015-2016, le département d’histoire prépare une formation de généalogiste familial de niveau Master, sur une année, ouverte aux étudiants détenteurs d’une licence (de préférence d’histoire, de géographie ou de droit) mais aussi aux amateurs et aux professionnels souhaitant approfondir et/ou faire certifier leurs compétences. Pour ces deux dernières catégories, aucun niveau d’étude préalable n’est exigé et les dossiers seront sélectionnés en fonction du projet et de la motivation.

L’enseignement sera axé autour de la connaissance des ressources archivistiques (notariales, religieuses, militaires, hospitalières…), en remontant jusqu’au Moyen Age, avec également des cours de paléographie et d’héraldique.

Une large place sera consacrée à la cartographie, à la généalogie foncière et à l’écriture de l’histoire familiale, le tout donnant lieu en fin d’année à la réalisation d’un mémoire de généalogie familiale puis à la délivrance d’un diplôme universitaire.

Les cours étant dispensés sur une plate-forme intranet, les participants peuvent être partout en France ou dans le monde francophone à condition de disposer d’une connexion internet. Les modalités d’inscription et les tarifs seront connus au printemps, les places étant limitées à une vingtaine par année universitaire.

Parallèlement le département de Droit de l’Université du Maine travaille sur un projet un diplôme universitaire de généalogie successorale, mais en présentiel, c’est-à-dire pour des étudiants présents sur le campus. Les inscriptions devraient s’ouvrir en 2016.

Université de Nîmes: DU de Généalogie et histoire des familles

La généalogie est devenue en l’espace de quelques années l’un des loisirs préférés d’un nombre important de Français. C’est aussi un métier nouveau et en plein essor pour lequel aucune formation universitaire n’existe actuellement en France.

Les recherches en généalogie sont menées dans les centres d’archives départementaux ou nationaux. Les historiens qui fréquentent ces mêmes lieux sont les témoins privilégiés des lacunes devant lesquelles ces « chercheurs amateurs » sont constamment bloqués : méconnaissance historique, difficultés à trouver les documents ou les centres d’archives dispersés sur l’ensemble du territoire, ignorance de l’existence d’autres documents que ceux de l’état-civil ou encore impossibilité de lire ou de déchiffrer des actes établis avant le XIXe siècle.

La généalogie constitue également un débouché méconnu mais certain pour les historiens et les juristes. À titre d’exemple, une recherche aujourd’hui sur le site anpe.fr avec le mot-clé « histoire » ne renvoie qu’à deux catégories d’offre d’emploi :

– celles relatives au soutien scolaire ;

– et celles de généalogistes et enquêteurs successoraux, métiers nouveaux et en plein essor.

Pour cette dernière catégorie professionnelle, aucune formation technique ou universitaire n’existe encore : ce DU pourra servir de base à un prolongement en ce sens.

université, histoire, généalogie, famille, billardbaltyde

L’objectif de ce diplôme universitaire est donc d’offrir une formation complète, aussi bien pratique que théorique, à la science de la généalogie dans le but de permettre à tous ceux qui l’exercent, dans un cadre privé, de gagner en efficacité, et d’autre part de faciliter aux étudiants en droit et en histoire leur arrivée sur le marché du travail

La formation théorique :

Elle s’articule autour de trois axes :

· une formation généraliste en histoire moderne de la France pour que les étudiants acquièrent les bases fondamentales à la connaissance de l’histoire de notre pays ;

· une formation en droit, sur le droit des familles ;

· une formation aux sciences historiques : paléographie, héraldique et anthroponymie.

Une formation pratique:

Il s’agira pour chaque étudiant de faire des recherches précises aux archives auprès desquelles celui-ci réside : l’arbre généalogique d’une personnalité locale ou régionale ; l’histoire d’une personne ou d’une famille, à partir des archives militaires, judiciaires, administratives, scolaires…

Cette formation sera accompagnée d’un encadrement spécialisé, « à la carte », en fonction des lacunes constatées : cours spécifiques adaptés à la demande.

Contrôle des connaissances

Chaque module théorique et pratique (travaux personnels) sera sanctionné par une note. Ces modules sont compensables entre eux selon les coefficients mentionnés.

L’admission au diplôme universitaire s’effectuera par l’obtention d’une note supérieure ou égale à 10/20.

Condition d’accès :

Cette formation sera donc ouverte :

· aux personnes ayant du temps libre et cherchant à optimiser leurs recherches (dans ce cas une validation d’acquis est envisagée) ;

· aux étudiants (essentiellement ceux de droit et d’histoire) ;

· mais aussi aux personnes qui souhaiteraient compléter leur formation initiale ou reprendre les études.

Le nombre maximum d’étudiants admis est de 25.

La sélection éventuelle se fera sur dossier avec lettre de motivation.

Droits de scolarité : 900 euros et 150 euros pour les étudiants de l’université de Nîmes

Public cible : Le public visé par cette formation est relativement large afin d’une part d’approcher les nombreuses catégories de personnes intéressées par la généalogie, mais aussi afin d’assurer la viabilité financière de cette formation.

Dans cet esprit, les cours seront dispensés les vendredis et samedis matins, sur la base de 11 heures par semaine en moyenne. La recherche personnelle aura lieu en mai / juin.

Cette formation sera donc ouverte :

– aux personnes ayant du temps libre et cherchant à optimiser leurs recherches ;

– aux étudiants (essentiellement ceux de droit et d’histoire) ;

– mais aussi aux personnes qui souhaiteraient compléter leur formation initiale ou reprendre les études.

Un partenariat avec l’ANPE pourra être également envisagé afin de compléter la formation de demandeurs d’emploi.

L’ouverture de cette formation est soumise à un minimum d’inscriptions (10 étudiants).

Le nombre maximum d’étudiants admis est de 25.

La sélection éventuelle se fera sur dossier avec lettre de motivation.

Contact(s)

Responsable(s) : Ortega Isabelle

Téléphone : 04 66 36 45 15

Email : isabelle.ortega @ unimes.fr

Contact(s) administratif(s) : Peizerat Sandrine

Téléphone : +33 4 66 70 74 80

Email : sandrine.peizerat @ unimes.fr

by

Enfants et Parents

No comments yet

Catégories: Généralités sur notre Famille, Tags: , , ,

Les enfants de mes enfants…

Enfants et Parents!!! Et donc, cher lecteur, voici ce que l’on peut réaliser avec un bon logiciel de généalogie. Je ne citerais que «The Next Generation of Genealogy Sitebuilding» qui m’a permis de faire un site web familial.

Voici une ligne directe généalogique.

BILLARD BALTYDE, Clovis, Jean, Abraham est un petit-cousin de 14e génération (de la 4e à la 18e) de Armand de GONTAUT BIRON.

enfant, histoire, généalogie, famille

blason de Gontaut de Salagnac

Puisqu’ils ont un ancêtre commun en la personne de:

  1. de GONTAUT BIRON, Gaston, VI qui a eu 9 enfants avec de SALIGNAC, Catherine, dont…
  2. de GONTAUT DE SALAGNAC, Brandelis qui a eu 2 enfants avec RICARD de GOURDON de GENOUILLAC, Anne, dont…
  3. de GONTAUT DE SALAGNAC, Armand qui a eu 4 enfants avec de SALIGNAC, Jeanne, dont…
  4. de GONTAUT BIRON de SALAGNAC, Pierre qui a eu 4 enfants avec d’ARROS, Elisabeth, dont…
  5. de GONTAUT BIRON, Marguerite qui a eu 3 enfants avec de CASAMAJOR, Pierre
    enfant, histoire, généalogie, famille

    de Casamajor de Gestas

    , dont…

  6. de CASAMAJOR JASSES, Elisabeth qui a eu 1 enfant avec LAFFARGUE, Daniel…
  7. de LAFFARGUE, Marguerite qui a eu 3 enfants avec de HABAS, Jean, dont…

    enfant, histoire, généalogie, famille

    de Habas

  8. de HABAS, Henri qui en a eu 4 avec de JOURDELLE, Jeanne, dont…
  9. de HABAS, Armand qui a eu 1 enfant avec d’ABBADIE, Elisabeth…
  10. de HABAS, Jeanne qui a eu 3 enfants avec BORDENAVE DIT LEPINE, Antoine, Paul, dont…
  11. BORDENAVE LEPINE, Jean qui en a eu 6 avec BELLOCQ, Jeanne, dont…
  12. BORDENAVE, Marie, Pauline qui a eu 5 enfants avec TOURON, Jean, dont…
  13. TOURON, Adrien qui a eu 3 enfants avec CADAILLON, Marie, dont…
  14. TOURON, Thérèse, Marie qui a eu 3 enfants avec BOUYRIE, Auguste, Pierre, dont…
  15. BOUYRIE, René, Raymond, Jean, Baptiste qui a eu 1 enfant avec DESCOUEYTE, Gabrielle…
  16. BOUYRIE, Elisabeth, Myrthil qui en a eu 5 avec BILLARD, Jean, Louis, Christian, Pascal, dont…
  17. BILLARD, Serge, Christian, Roger qui a eu 2 enfants avec CHABAL, Martine, Sylvie, dont…
  18. BILLARD BALTYDE, Clovis, Jean, Abraham né le 2 juin 1989

Nous verrons dans un deuxième temps l’ascendance de Brandelis de Gontaut de Salagnac

by

Nos ancêtres: Courrier de Jean-René MORLAAS-COURTIES

No comments yet

Catégories: Complements et Réponses des internautes, Tags: , , ,

Histoire et généalogie des ancêtres de la famille Billard-Baltyde

Le 25 Juillet 2013:
Bonjour!
Je me permets de vous écrire car depuis peu je me remets sur la piste de mes ancêtres .
D’une piste locale ,Salies de Béarn,je suis passé assez vite à d’autres pistes grâce à internet .
Ce soir , je cherche du côté de la branche maternelle ,les Candau-Serbou, et je tombe avec admiration sur votre recherche phénoménale !
Je tenais tout d’abord à vous féliciter pour votre travail sérieux et précis .
J’aimerais aussi vous demander comment le nom de ma grand-mère maternelle peut figurer dans votre recherche généalogique . elle s’appelle Marie-Thérèse MARGES ,épouse Haget,fille de Catherine CANDAU-SERBOU et d’Auguste MARGES .
Je n’ai pas réussi à retrouver sa filiation avec vos ancêtres .
Inutile de vous dire que je serais très heureux d’éclaircir,grâce à vous ,un des mystères de mes familles !
Cordialement ,
Jean-René MORLAAS-COURTIES
Histoire, généalogie
Le 25 Juillet 2013:
Bonjour,
J’ai vérifié sur le site familial.
Il n’y a aucune trace d’ancêtres concernant Marie-Thérèse Marges et Emile Haget. C’est qu’en fait je suis tombé sur le patronyme Marges pour lequel je relève  25 fiches individuelles d’ancêtres  sur
Salies de Béarn,
Berenx  et
Castagnède
Je retrouve aussi 8 ancêtres Haget sur Salies
Je fais souvent des relevés systématiques d’état civil dans les villages où ma famille a beaucoup d’ancêtres et en particulier à Orriule
J’espère toujours faire un lien entre les différents ancêtres mais je ne suis pas prêt de relier les 60000 fiches actuelle d’ancêtres. On peut rêver! La généalogie est faite pour ça.
En tous les cas ,servez-vous copieusement dans le site familial
Vous pouvez aussi vous inscrire, avoir votre compte et utiliser un espace pour vos actes, photos ou autre médias concernant vos ancêtres sur ce site appelé Histoire et généalogie de la famille Billard-Baltyde
Cordialement
Serge
Histoire et généalogie de la famille Billard Baltyde

by

Guerre 14-18, nos Poilus: Mémoire de Hommes, une source majeure

No comments yet

Catégories: Les Outils du Généalogiste, Tags: , , ,

GUERRE 1914-1918

 

Mémoire des hommes est destiné à mettre à la disposition du public des documents numérisés et des informations issues des fonds d’archives et des collections conservés par le ministère de la Défense.

Pour la première guerre mondiale:

La première base présente plus de 1,3 million de fiches individuelles numérisées de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu la mention « Morts pour la France ». La seconde comprend plus de 70 000 fiches individuelles numérisées de soldats ayant appartenu à l’aéronautique militaire. La dernière base présente les images numérisées des journaux des marches et opérations, des carnets de comptabilité en campagne, des journaux de bord, etc. de toutes les unités militaires engagées durant la Première Guerre mondiale.
Morts pour la France
Plus de 1,3 million de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu la mention « Mort pour la France » figurent sur cette base de données.
JPEG - 51.9 ko
Crédit ECPAD
Celle-ci a été constituée par la numérisation et l’indexation des fiches élaborées au lendemain de la Première Guerre mondiale par l’administration des anciens combattants et aujourd’hui conservées par la direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives du ministère de la Défense.
La mention « Mort pour la France » est accordée, suivant certaines conditions, en vertu des articles L488 à L492bis du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre.
Cet ensemble de fiches nous a été transmis tel qu’il a été constitué et ne prétend pas à l’exhaustivité.Un document historique n’a pas vocation à être enrichi et complété. En cas d’erreur manifeste, toutefois, des modifications pourront être effectuées sur le document en ligne, soit à l’initiative de l’administration, soit à la demande des particuliers souhaitant exercer leur droit de rectification conformément à l’arrêté portant création du site Internet Mémoire des hommes, en écrivant au webmestre ou à l’adresse postale indiquée dans l’aide à la recherche.
Personnels de l’aéronautique militaire
La base de données du personnel de l’aéronautique militaire de la Première Guerre mondiale résulte de la numérisation et de l’indexation d’un fichier conservé par le département Air du Service historique de la Défense au château de Vincennes
JPEG - 124 ko
Crédit ECPAD
Elle comprend plus de 74 000 fiches de personnels ayant appartenu à l’aéronautique militaire au cours de la Grande Guerre, qu’il s’agisse du personnel navigant (pilotes, observateurs, mécaniciens de bord, mitrailleurs) ou du personnel au sol (mécaniciens, météorologues, techniciens photographes, voiliers, charpentiers, et tout le personnel d’intendance).
Cet ensemble de fiches nous a été transmis tel qu’il a été constitué et ne prétend pas à l’exhaustivité.Un document historique n’a pas vocation à être enrichi et complété. En cas d’erreur manifeste, toutefois, des modifications pourront être effectuées sur le document en ligne, soit à l’initiative de l’administration, soit à la demande des particuliers souhaitant exercer leur droit de rectification conformément à l’arrêté portant création du site Internet Mémoire des hommes, en écrivant au webmestre ou à l’adresse postale indiquée dans l’aide à la recherche.
Journaux des Unités
La direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives (DMPA), en partenariat avec le Service historique de la Défense (SHD), a souhaité étendre à un plus large public l’accès aux fonds documentaires du ministère de la Défense en complétant les informations individuelles des fichiers des « Morts pour la France » déjà en ligne. Les trois onglets vous permettent d’accéder aux différentes pages de l’application.
C’est ainsi que j’ai pu rapidement ce soir retrouver 5 fiches:
Baltyde Lucien Joseph
Mort de la grippe le 9 mars 1919 à l’hôpital Saint Mandrier de Toulon
Histoire et généalogie de la famille Billard Baltyde
Billard Henri Alfred
Disparu le 5 novembre 1916 à Sailly-Saillisel
Disparu, tué à l’ennemi le 20 Décembre 1914 à Minaucourt-le-Mesnil-lès-Hurlus
Morereau Hippolyte
Décédé le 20 mars 1915 par septicémie après blessure au genou à l’hôpital de Dax
Tué à l’ennemi le 8 mai 1918 à Hallebast,8900,West Vlaanderen, Belgique
Histoire et généalogie de la famille Billard Baltyde
Il m’a fallu environ deux heures pour récupérer ces fiches et les mettre en blog.
Sur le site familial, j’ai pu créer un rapport qui contient l’identité de tous les hommes qui avaient l’âge pour être mobilisés.
On arrive à 233 individus………………………

by

Fusillé pour l’Histoire: Joseph Gabrielli (1895-1915)

1 Commentaire

Catégories: Questions d'Histoire, Tags: , , ,

De Petites Histoires qui font la Grande Histoire… Pas toujours belle!

Voici l’Histoire de Joseph Gabrielli rapporté par Philippe Crouzet le 13/07/2007

Gabrielli, berger de son  état, n’avait jamais quitté la Corse, ni même son village natal près de Corte, quand il fut mobilisé au 140e régiment d’infanterie alpine.

Bien qu’il soit illettré et arriéré mental, on l’affecte à la 6e compagnie où l’on a plus besoin de son corps que de son esprit. Le 8 juin 1915, au cours d’une attaque, il est légèrement blessé. Son chef l’envoie se faire panser au poste de secours.

En revenant, il s’égare et ne retrouve plus sa compagnie.

On le retrouve cinq jours plus tard, terré au fond d’une cave à Colincamps (Pas de Calais).

Interrogé il raconte son histoire (avec peine, car il parle très mal le français) aux gendarmes.

« Mon régiment est rentré dans la tranchée la nuit du 6 au 7. J’ai pris part à plusieurs combats. Dans la nuit du 12, ma compagnie est partie à l’attaque, j’ai suivi mes camarades, mais à la fin des combats, je ne les ai pas retrouvés. Je suis revenu à la tranchée, mais, comme il n’y avait plus personne de  mon régiment, je suis parti sans savoir où j’allais. Je suis arrivé à Colincamps vers quinze heures, j’ai cherché ma compagnie sans la retrouver. C’est alors que j’ai eu l’idée de descendre dans la cave d’une maison abandonnée où je suis resté pendant deux jours. J’ai perdu mon fusil et mon sac dans la tranchée. »

Le rapport rédigé par le commandant de la prévôté donne une autre version de cette histoire :

«  Le soldat GABRIELLI a disparu de sa compagnie le 8 juin au matin et a été signalé par son caporal d’escouade comme manquant à l’appel. Dans la même journée, des soldats de la compagnie faisant le service de ravitaillement ont attesté avoir vu GABRIELLI  au poste de secoure du bataillon. »

D’après l’enquête faite auprès de ses chefs  et de ses camarades, il ressort que GABRIELLI est considéré comme un débile profond, élevé à l’état sauvage et surtout employé à creuser des latrines ou des tranchées.

Il est néanmoins traduit devant le conseil de guerre spécial du 140e R.I.A.

Voici la transcription d’une partie de l’interrogatoire de l’accusé faite par le commissaire du gouvernement.

Question : Quand avez-vous quitté votre compagnie et à quelle heure ?

Réponse :  Je ne m’en souviens pas…

Q : Pourquoi l’avez-vous quittée ?

R : J’ai reçu un obus près de moi et je ne me rappelle plus rien…

Q : Combien de jours êtes vous resté absent de votre compagnie ?

R : Trois jours.

Q : Pourquoi n’avez-vous pas cherché à regagner votre compagnie  le plus tôt possible ?

R : J’ai cherché partout et je n’ai pas trouvé.

Q : Où avez-vous été trouvé ?

R : Dans une cave.

Q : Est-ce dans une cave que vous cherchiez votre compagnie ?

R : Je n’y ai couché qu’une nuit.

Q : Pourquoi avez-vous dit aux gendarmes avoir quitté votre poste le 12 courant alors qu’en réalité vous êtes porté absent depuis le 8 juin ?

R : Les gendarmes n’ont rien compris…

Q : Pourquoi avoir dit que vous étiez resté absent trois jours, alors que vous êtes porté manquant  de puis le 8 au matin et que vous n’avez été retrouvé que le 13 juin à 18 heures, c’est-à-dire six jours après ?

R : Je ne peux pas m’expliquer.

Q : Avez- vous quelque chose à rajouter pour votre défense ?

R : Je suis ici pour défendre la France !

C’est un interprète corse qui traduisait au fur et à mesure les questions et les réponses.

Malgré les témoignages des soldats et de son commandant de compagnie confirmant  l’irresponsabilité de l’accusé, le conseil de guerre le reconnait coupable d’abandon de poste devant l’ennemi et le condamne à mort.

La sentence est lue à 20 heures et GABRIELLI  est fusillé une heure plus tar. Dix ans après, un témoin, M DUPOMMIER, qui avait assuré la défense de l’accusé, raconte l’exécution.

« Au cours de ces quatre années de guerre, j’ai vu de terribles choses. Je ne crois pas avoir assisté à un plus triste spectacle que cette exécution. GABRIELLI, affolé, courrait devant les fusils en criant : «  Maman, maman, je ne veux pas mourir… » Il se cramponnait convulsivement, tantôt à l’aumônier, tantôt à moi. Il a fallu planter un poteau sur la tranchée de deuxième ligne pour l’y ligoter. Cela a duré une demi-heure. Les hommes du peloton d’exécution étaient terriblement émus. Un seul être demeurait impassible : c’était le commandant POUSSEL (tué quelques mois plus tard en Champagne). Après le coup de grâce, cet officier m’a dit  « Voila une mort qui épargnera bien des vies humaines » J’ai répondu « Vous avez mon commandant, une étrange conception de la justice et vous venez d’assumer une bien effroyable responsabilité devant Dieu(1) »

(1) Lettre de Louis DUPOMMIER avocat au barreau d’Annecy et président d’honneur des anciens combattants de Thônes à M BERHON, avocat de la famille GABRIELLI, le 31 octobre 1925.

Heureusement, il y a une suite à cette malheureuse histoire…

Le 4 novembre 1933, la cour spéciale militaire annule le jugement du conseil de guerre et réhabilite GABRIELLI

Affaire Joseph GABRIELLI soldat au 140e régiment d’infanterie, fusillé le 14 juin 1915.

Cour spéciale de justice militaire

Au nom du peuple français,

La cour spéciale de justice militaire a rendu l’arrêt dont la teneur suit :

Ce jourd’hui  4 novembre 1933,

La cour composée conformément à l’article 2 de la loi du 9 mars 1932, de :

MM.

  • Magnin, conseiller à la cour d’appel de Paris, président
  • Perny, conseiller à la cour d’appel de Paris
  • Dreyfus, conseiller à la cour d’appel de Paris
  • De Barral de Montauvrard, lieutenant de réserve
  • Morin, sergent réformé de guerre
  • Randon, soldat réserviste,

Nommés, le président et les conseillers, par arrêté du garde des sceaux, en date du 8 avril 1932, et les membres, anciens combattants, par arrêté du ministre de la guerre du 15 mars 1933

  • M. Bourlois, officier de justice militaire de 2e classe, commissaire du Gouvernement
  • M. Boiron, adjudant-chef commis greffier,

S’est réunie dans le lieu de ses séances, en audience publique, à l’effet de procéder, conformément à ladite loi du 9 mars 1932, à la révision du jugement prononcé le 14 juin 1915, par le conseil de guerre spécial du 140e rég. d’infanterie, ayant condamné le nommé Gabrielli (Joseph), fils de Jules-Paul et de Brigitte Janoné, né le 6 novembre 1895, à Piétra-Serra (Corse), cultivateur, domicilié à Piétra-Serra (Corse), soldat au 140e rég. d’infanterie, à la peine de mort pour abandon de poste en présence de l’ennemi.

La cour spéciale de justice militaire,

Statuant sur la requête en date du 1er juin 1933, par laquelle le sieur Gabrielli (Jules Paul), demeurant 10 rue Daviel, à Paris (13e), demande, en vertu des dispositions de la loi du 9 mars 1932, la réformation du jugement du conseil de guerre spécial du 140e rég. d’infanterie, qui a condamné, le 14 juin 1915, son fils, le soldat Gabrielli (Joseph), dudit régiment, à la peine de mort pour abandon de poste en présence de l’ennemi, par application de l’article 213 du code de justice militaire ;

  • Vu la procédure soumise au conseil de guerre,
  • Vu le complément d’enquête du commissaire du Gouvernement près le conseil de guerre de la 11e région, à la suite d’une précédente requête en révision.
  • Vu les pièces de l’information à laquelle il a été procédé, en exécution d’un arrêt de la chambre des mises en accusation de Rennes du 12 mai 1917,
  • Vu l’arrêt en date du 6 juillet 1928 de la chambre criminelle de la cour de cassation rejetant la demande de réformation formée par le frère du condamné,
  • Vu les pièces produites ;

Ouï M. le commissaire du Gouvernement en ses réquisitions, M°Berthon, avocat à la cour, M. Gabrielli frère, représentant le demandeur en révision, dans leurs observations à l’appui de la requête ;

Après en avoir délibéré en chambre du conseil conformément à la loi,

Sur la recevabilité,

Attendu que la demande rentre dans les termes de l’article 1er de la loi du 9 mars 1932, qu’elle a été introduite dans le délai légal, la précédente requête en réformation du jugement susvisé formé par arrêt de la chambre criminelle de la cour de cassation du 6 juillet 1928.

Au fond :

Attendu qu’il résulte d’un rapport de l’aspirant Desvignes, que le 13 juin 1915, à 16h10, en visitant le dépôt du matériel de Coloncamps, il a aperçu le soldat Gabrielli (Joseph), du 140e régiment d’infanterie, dissimulé à l’entrée de la cave d’une maison attenant au dépôt ; que ce militaire ne put fournir aucune explication de sa présence en ce lieu, où, d’après ses dires, il se trouvait depuis deux jours ;

Attendu que Gabrielli avait été signalé par son caporal d’escouade comme manquant à l’appel dans la matinée du 8 juin au moment où sa compagne allait être engagée dans le combat ;

Attendu qu’interpellé par la prévôté, il déclara tout d’abord que depuis le 7 juin il avait pris part à plusieurs attaques, qu’au cours de l’une d’elles il s’était trouvé isolé et qu’en cherchant en vain sa compagnie, il était descendu dans la cave où il a été découvert ;

Attendu qu’interrogé le lendemain 14 juin par le commissaire du Gouvernement, il prétendit qu’un obus avait éclaté près de lui et qu’il ne se rappelait plus de rien ;

Attendu que traduit sur-le-champ devant le conseil de guerre spécial, Gabrielli a été déclaré coupable d’abandon de poste en présence de l’ennemi, à la majorité de deux voix contre une, et condamné à la peine de mort, qu’il a été passé par les armes dans la soirée du même jour ;

Attendu que les faits qui ont motivés la condamnation ne peuvent être discutés dans leur matérialité, et que la demande en réformation soumise à l’examen de la cour est basée principalement sur la dépression physique et morale de Gabrielli, au temps de l’action ;

Attendu que les renseignements fournis à la cour spéciale de justice militaire établissent que Gabrielli était illettré, s’exprimant mal en français, simple d’esprit, et débile intellectuel reconnu, dont la volonté était complètement annihilée par les évènements ; que jeune soldat de la classe 1914, il avait été fortement commotionné par les violents bombardements auxquels il avait assisté pour la première fois ;

Que tout concourt à démontrer qu’en quittant sa compagnie dans la matinée du 8 juin vraisemblablement malade à ce moment, il n’avait pas conscience de ses actes et que débilité intellectuelle affirmée par le médecin de son village et par le capitaine de sa compagnie, était exclusive de responsabilité pénale au sens de l’article 64 du code pénal ;

Qu’il s’ensuit que la réformation du jugement attaqué s’impose

Pour ces motifs :

La cour annule le jugement du 14 juin 1915 ;

Déclare Gabrielli (Joseph) acquitté de l’accusation retenue contre lui ;

Décharge sa mémoire de la condamnation prononcée ;

Ordonne l’affichage du présent arrêt dans les lieux déterminés par l’article 446 du code d’instruction criminelle et son insertion au Journal officiel ;

Ordonne également que le présent arrêt sera transcrit sur les registres du conseil de guerre et que mention en sera faite en marge du jugement annulé ;

Dit que les frais de la publicité ci-dessus prévue, ainsi que les frais de l’instance en révision resteront à la charge de l’Etat,

Ainsi jugé et prononcé, les jours, mois et an que dessus.

En foi de quoi, le présent décret a été signé par le président et le greffier.

Le président, Magnin.

Le greffier, Boiron.

Des Histoires de fusillés pour l’exemple??? Wikipedia

D’autres Histoires??? L’histoire de Jean Blanchard

En complément de cette histoire, vous pouvez lire l’article publié dans Objectif Gard

RETOUR

Généalogie de la Famille BILLARD BALTYDE: Toute l’histoire en famille. Nos Archives Personnelles à partir d’archives en ligne et d’actes  d’état civil publiés par les archives départementales en ligne ; Reconstitution de l’arbre  généalogique, de l’histoire de la famille Billard Baltyde. (Historia,Family search,  Genealogy tree): Merci de bien vouloir laisser un commentaire.

Serge Billard Baltyde

by

Jean Cami (1832-1855)

No comments yet

Catégories: Questions d'Histoire, Tags: , , ,

Né le 20 juillet 1832 à Salies-de-Bearn à cinq heures du matin, il est le fils de Pierre, laboureur âgé de 35 ans, et de Marie Lascostes.

Jean Cami, famille,généalogie,salies de bearn

AD 64 Registre 5MI 499-6 page 1089

Le 26 avril 1856, nous retrouvons malheureusement sa trace à la mairie de Salies-de-Bearn, dans une retranscription d’acte de décès.(5MI 499-11 page 894)

Jean Cami Décès Famille Billard Baltyde Généalogie

AD 64 5MI 499-11 p 894

Jean Cami Décès Famille Billard Baltyde Généalogie

AD 64 5 MI 499-22 p 895

Jean Cami Décès Famille Billard Baltyde Généalogie

AD 64 5 MI 499-11 p 895

« CAMMY Jean, Militaire :

L’an mil huit cent cinquante six et le vingt six avril à dix heures du matin, Nous, Pierre Zéphirin Despaux-Faget, adjoint au maire de la ville de Salies, de par sa délégation faisant fonction d’officier de l’état civil, avons procédé à la transcription de l’acte de décès ci-après, conformément à l’article quatre vingt du code Napoléon:

Extrait du registre des actes d’état civil de l’Ile Saint Louis du Sénégal, pour l’année mil huit cent cinquante cinq, : Aujourd’hui, sept septembre mil huit cent cinquante cinq, à quatre heures et demi du soir, Nous, François Pecarrère, officier de l’état civil de l’Ile Saint Louis (Sénégal), sur la déclaration qui nous a été faite par Jean Joseph Montey Charbonnié, aide commissaire de la Marine, chargé de la comptabilité des Hôpitaux de cette Ile, que le sieur CAMMY Jean, soldat de la deuxième classe à la vingt neuvième compagnie du quatrième régiment d’Infanterie de Marine, immatriculé sous le numéro vingt mille cinq cent quatre vingt quinze, fils de Pierre Cammy et de Marie Lascostes, né et domicilié de droit à Salies, arrondissement d’Orthez, Département des Basses-Pyrénées, le vingt juillet mil huit cent trente deux, est décédé ce jour d’hui à une heure du matin, à l’hôpital de la Marine de ladite Ile. Nous sommes transporté audit hôpital, et là, en présence dudit sieur déclarant, âgé de cinquante et un ans, et du sieur Antoine Laréga, concierge dudit hôpital, âgé de trente quatre ans, tous deux domiciliés à Saint Louis ; Nous nous sommes assurés du décès dudit sieur Cammy, Jean et l’avons constaté par le présent acte que les sieurs Charbonnié et Laréga ont signé avec nous, officier de l’état civil, après lecture faite signé aux registres ; Charbonnié, Laréga et F. Pecarrère, collationné pour extrait conforme. Signé F. Pecarrère, = vu pour légalisation de la signature de Mr F. Pecarrère, officier de l’état civil de l’Ile Saint Louis (Sénégal), par nous, Président du tribunal de première instance de l’arrondissement, signé Ch ; de Guilhemasason : vu pour légalisation de Mr Ch de Guilhemasason, Président du tribunal de première instance de l’arrondissement de Saint Louis : Le gouverneur du Sénégal de dépendances, signé : signature illisible, : de laquelle transcription nom, adjoint susdit, avons dressé le présent acte, auquel de même annexé l’acte de décès transcrit. »

Jean Cami Décès Famille Billard Baltyde Généalogie

Le 4e régiment d’infanterie de marine :

Le 4e régiment d’infanterie de marine est créé à Toulon le 31 août 1854. Sa garnison de tradition est Toulon.  Sa devise est : « J’y suis j’y reste».

Le 4e régiment d’infanterie de marine s’illustre tout d’abord en Crimée (1854-1855) où il participe au siège de Sébastopol. En 1855, son commandant est le Colonel Reybaud. Il est engagé au Sénégal alors administré par le général Faidherbe, puis en Chine, lors de Révolte des Taipings. En 1857 le 4e régiment d’infanterie de marine a 22 compagnies à Toulon, 5 à la Réunion, 5 au Sénégal, 2 à Gorée.

Il a été dissous en 1998.

Jean Cami Décès Famille Billard Baltyde Généalogie

Hôpital Militaire de l’Ile Saint-Louis du Sénégal

RETOUR

by

Aïn Taya, Algérie

No comments yet

Catégories: Villes et Villages de nos Ancêtres, Tags: , ,

Aïn Taya ou Aïn Taïa, est une commune de la wilaya d’Alger en Algérie, située dans la banlieue Est d’Alger.  

Voir la Video      

 

Aïn Taya

Aïn Taya. Famille BillardBatyde.Généalogie

             

Aïn Taya est construite en bordure d’une falaise escarpée au pied de laquelle s’étend une plage de sable fin. Adossée à la mer Méditerranée, elle fait face à d’innombrables  ilots dont le rocher de Bonnettah et le rocher de la Bordelaise.

 

Aïn Taya

Les falaises et les plages réputées de Aïn Taya

 

Après Fort de l’Eau, la plage se courbe progressivement et remonte vers le nord. L’embouchure du Hamiz sépare « Les Dunes » d »‘Alger-plage » et le sable laisse la place aux rochers. Ùne falaise s’élève graduellement jusqu’au « Cap Matifou » qui forme la partie orientale de la baie d’Alger. C’est sur ce territoire de plus de 3.000 hectares, connu alors sous le nom de « La Rassauta » que naîtra en 1853 le village d’Aïn-Taya                                                                 

      Ce lieu était, à l’époque, une immense étendue de broussailles truffées de palmiers-nains et de fourrés, pratiquement inaccessible à l’homme qui ne pouvait se frayer un passage qu’en suivant les traces des battues organisées contre les bêtes fauves de l’endroit. Un projet de colonisation concernant cette région inhospitalière située entre l’oued Hamiz, à l’Ouest et l’oued Boudouaou, à l’Est fut présenté à l’administration le 24 juillet 1847 par le Comte Eugène Guyot, directeur des affaires civiles en Algérie (dont Guyoville portera son nom, en 1843). La situation n’était pas si mauvaise que cela puisque trois bonnes sources furent découvertes, offrant des possibilités d’irrigation : Aïn- Taya (source vivifiante selon certains ou source de la bénédiction, selon d’autres), AïnBeïda (source blanche – plus tard, Suffren) et Aïn Kahlà (source noire – plus tard Surcouf).

La fondation d’un village de 60 familles fut proposée pour Aïn-Taya avec deux annexes : Aïn- Beïda pour 10 familles et Aïn-Kahlà pour 8 familles ; les 3 centres occupant une superficie de 1.200 hectares. 

 Il fallut attendre 6 ans et le 30 septembre 1853 pour que le Décret signé par Louis-Napoléon Bonaparte, Empereur de France, donne le feu vert pour l’occupation des terres. Les premiers colons furent des émigrants des îles Baléares, plus connus sous le surnom de « Mahonnais » ; ils venaient de faire leurs preuves, 3 ans plus tôt, en transformant le territoire voisin, plus à l’Ouest, de Fort de l’eau, en magnifiques jardins potagers, grâce à leur labeur et savoir-faire. Durs à la peine,  doués pour l’agriculture, les « Mahonnais » avaient trouvé en Algérie les mêmes conditions climatiques que dans leur île. Les noms typiques de ces valeureux pionniers dominent sur la liste des premiers concessionnaires de ces villages, accompagnés souvent d’un sobriquet pour les distinguer les uns des autres (c’était la coutume à Minorque). On y retrouve, par exemple, 6  Sintes, 5 Pons, plusieurs Bagur, Coll, Juanico, Marques ou Mercadal entre 1855 et 1859.      

 

ain taya ecole

Ecole de Aïn Taya. Famille Billard Baltyde

 

         Quelques familles Génoises ou Françaises vinrent se joindre aux Mahonnais pour compléter la population de ces villages. A peine 8 mois plus tard, ces hardis pionniers avaient défriché plus de 60 hectares et construit une trentaine d’habitations. A la fin de l’année 1854, toutes les maisons étaient achevées et les plantations donnaient déjà des récoltes. L’administration traça quelques rues, construisit 3 fontaines, et un lavoir, ouvrit des chemins entre les 3 sources et aménagea le premier canal d’irrigation.                                                           

         Erigée en commune de plein exercice en 1870, Aïn-Taya possède 1.666 habitants à cette époque dont 594 français. Elle devait sa prospérité à l’agriculture mais elle devint, bien vite, une station balnéaire très fréquentée, ses plages attirant les algérois, séduits par leur beauté et le climat. En effet, Aïn-Taya connaissait un régime climatique plus agréable que celui d’Alger plus humide ; les vents y étaient retenus par une ligne de hautes collines.         

         Les habitants d’Aïn-Taya se groupèrent autour de la place centrale, à la jonction de deux routes, la nationale 26 et la départementale 121, l’une parallèle au littoral, l’autre venant de Roui’ba. Les maisons s’alignèrent le long de ses rues, au tracé régulier, entouré d’un boulevard planté de magnifiques platanes. Les constructions du début, maisonnettes rurales où granges, laissèrent place à des villas, des immeubles et des hôtels où s’épanouissaient des fleurs aux vives couleurs.                                                              

        L’ouverture d’un canal de dérivation conduisait l’eau à un bassin de partage, d’où une conduite en fonte alimentait une belle fontaine en pierres de taille et divers canaux irriguaient abondamment les jardins contigus aux habitations.                                        

        Plus tard, le village fut entouré par des stations balnéaires ou ports de pêche et plaisance portant les noms des plus célèbres navigateurs et corsaires de France : La Pérouse, village de pêcheurs fondé en 1897, à l’Ouest, à l’intérieur de la baie ; Surcouf, village de pêcheurs à 1.800 mètres à l’est, hors de la baie, créé en 1893 ; Jean Bart, port de pêche créé en 1892, près de la pointe du Cap Matifou, au nord-ouest et enfin Suffren, l’ex Aïn-Beïda, au nord-ouest aussi, entre Jean Bart et Aïn-Taya.                                    

        Les plages, la pêche, le bateau et la plongée sous-marine attirèrent irrésistiblement les algérois vers ces lieux mais aussi les guinguettes pendant la période estivale et plus encore, les fêtes annuelles.

De 1870 à 1962, plusieurs générations d’administrateurs aidés par des conseils municipaux groupés des 12 maires qui se sont succédés à Ain-Taya ont dirigé l’essor de la commune ; il convenait de leur rendre hommage dans ces lignes.                        

        Ce furent : MM. Joseph Guyot de 1870 à 1878, Jean Dabadie de 1879 à 1884, Casimir Fabre de 1884 à 1891, Paul Oudaille de 1891 à 1895, désiré Dulin de 1896 à 1898, Joseph Chabert de 1898 à 1904, Paul Fabre de 1904 à 1910, Charles Pellegrin de 1910 à 1919, Michel Sintes de 1920 à 1935, Auguste Allier de 1935 à 1945, Emile Bertoni de 1945 à 1948 (il décède en cours de mandat) et Hector Burkhardt puis Monsieur Gardel de 1949 à 1962. Toutes ces municipalités conçurent et réalisèrent progressivement la modernisation et l’extension du village et de la commune qui fit d’Aïn-Taya l’un des joyaux de la côte algéroise.  

 

Aïn Taya. La Gare.

Aïn Taya. La Gare.. Famille Billard Baltyde

 

Individus

Evénements

Lieux

BERT Marius Siffrein (1868-) & PESCE Marie_Catheriene (1870-1954) Mariage (30.9.1891) Aïn Taya 99352 – Dar el Beïda – Alger
PESCE Marie Antoinette (1866-1953) Naissance (6.12.1866) Aïn Taya 99352 – Dar el Beïda – Alger

 RETOUR

 

by

Blida, Alger, Algérie

No comments yet

Catégories: Villes et Villages de nos Ancêtres, Tags: , , , , , , , , , , , ,

Blida: Famille,BILLARD BALTYDE,généalogie,histoire de famille,histoire en famille,arbre généalogique,archives en ligne,état civil,family search,genealogy tree

Blida: Famille,BILLARD BALTYDE,généalogie,histoire de famille,histoire en famille,arbre généalogique,archives en ligne,état civil,family search,genealogy tree

Famille BILLARD BALTYDE, Généalogie : Archives,  archives en ligne, archives départementales en ligne, état civil, arbre généalogique, histoire, historia, histoire de famille, histoire en famille, état civil, Family search,  Genealogy tree: Si vous relevez des erreurs, merci de nous les signaler
Serge Billard Baltyde

Blida (en arabe البليدة El Bouleïda) est une commune du nord de l’Algérie, chef-lieu de la wilaya du même nom, située au pied de l’Atlas tellien à 260 mètres d’altitude. Son nom signifie « petite ville ».

Voir Une excellente video

On estime la fondation de Blida en 1535 par les Morisques, ils transformèrent alors les terres incultivables en vergers grâce aux plantations d’orangers. Le marabout Sidi Ahmed Ben Youcef, selon la tradition orale, s’écria en contemplant la ville : « On t’appelle El-Blida (petite ville), je t’appelle El-Ourida (« la petite rose ») ». La région de Blida, de par sa situation stratégique sur le flanc des montagnes de l´Atlas tellien, fut convoitée par plusieurs conquérants de passage : les Romains, les Arabes, les Français, sur un fond de population Berbères.

La prospérité vint avec la venue des Ottomans et la ville devint une sorte de lieu de repos et de prédilection des seigneurs enrichis et souverains turcs d’Alger, qui aimaient venir se reposer et se délasser, et visiter le palais Turc à Sidi Yaacoub. Les Ottomans bâtissent des portes monumentales à chacune des entrées, Bab el Dzair, Bab el rahba, Bab el Sebt, Bab el Zaouia, et Bab el Kouikha. Leurs portes n’existent plus malheureusement de nos jours. Durant cette régence turque, Blida devint une cité de plaisirs pour les janissaires d’Alger, et Blida fut appelée « Blida la reposante ».
En 1817, une épidémie de peste a fait 70 à 100 morts par jour durant un an. La population était de 7000 habitants. Le 5 mars 1825 dans l’après-midi un tremblement de terre a ensevelit la moitié de la population soit près de 3000 personnes. La population s’est réfugiée à Montpensier qui était alors au nord de Blida. L’agha Yaya fit reconstruire la ville plus au nord.

Les Français rentrent sur Blida, 7 ans après l´invasion de 1830. Ils trouvèrent une résistance farouche. Ils bâtirent de grandes casernes militaires, d’ailleurs Blida fut une ville garnison de l’armée française, on peut voir ces casernes de nos jours. En 1936, Blida comptait 44.043 habitants dont 12.930 européens. En 1948, il y avait 66.328 rationnaires inscrits dont 19.390 européens. C’était la seconde ville du département d’Alger.

Blida: Famille,BILLARD BALTYDE,généalogie,histoire de famille,histoire en famille,arbre généalogique,archives en ligne,état civil,family search,genealogy tree

Rue d’Alger Blida:Famille,BILLARD BALTYDE,généalogie,histoire de famille,histoire en famille,arbre généalogique,archives en ligne,état civil,family search,genealogy tree

 

Famille BILLARD BALTYDE, Généalogie : Archives,  archives en ligne, archives départementales en ligne, état civil, arbre généalogique, histoire, historia, histoire de famille, histoire en famille, état civil, Family search,  Genealogy tree: Merci de bien vouloir laisser un commentaire.
Serge Billard Baltyde

Individus

Evénements

Lieux

ABRY Lucien Frédéric (1853-1897) & DEJOUANY Emelie Louisa (1862-) Mariage (29.3.1884) Blida 99 – ALGÉRIE
BULLINGER Hippolyte Alexandre Laurent (1871-) Naissance (10.5.1871) Blida 99 – ALGÉRIE
BULLINGER Jacob ou Jean (1832-1870) Décès (29.11.1870) Blida 99 – ALGÉRIE
BULLINGER Jacob ou Jean (1832-1870) & MULLER Thérèse (1841-) Mariage (22.11.1862) Blida 99 – ALGÉRIE
BULLINGER Marie Thérèse (1861-) Naissance (14.1.1861) Blida 99 – ALGÉRIE
BULLINGER Marie Thérèse Alexandra (1903-) Naissance (27.7.1903) Blida 99 – ALGÉRIE
BULLINGER Pierre (~ 1796-1855) Décès (2.1.1855) Blida 99 – ALGÉRIE
BULLINGER Rosalie Jeanne Gabrielle (1863-1887) Décès (14.8.1887) Blida 99 – ALGÉRIE
BULLINGER Rosalie Jeanne Gabrielle (1863-1887) Naissance (24.6.1863) Blida 99 – ALGÉRIE
CUROT Ernest Antoine (1857-) Naissance (18.4.1857) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Adolphe André (1810-1894) Décès (16.6.1894) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Adolphe André Alexandre (1888-) Naissance (29.12.1888) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Adolphe André Alexandre (1888-) & FORGES Hermance Adolphine (1891-) Mariage (28.12.1912) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Adolphe François (1887-1888) Décès (8.3.1888) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Adolphe François (1887-1888) Naissance (28.6.1887) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Baptiste (1858-) Naissance (7.7.1858) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Baptiste (1858-) & BULLINGER Marie Thérèse (1861-) Mariage (25.7.1885) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Emelie Louisa (1862-) Naissance (29.10.1862) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Émilie (1856-) Naissance (19.2.1856) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Jean Caliste (1851-1854) Décès (2.11.1854) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Jean Caliste (1851-1854) Naissance (1.4.1851) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Jeanne Cécile (1891-) Naissance (23.11.1891) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Joseph Calixte (1848-1899) Naissance (21.2.1848) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Jules Paul (1853-) Naissance (19.9.1853) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Paul Charles (1860-) Naissance (8.7.1860) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY René Maurice Jacques (1894-1956) Naissance (9.7.1894) Blida 99 – ALGÉRIE
DEJOUANY Sans Vie (1886-1886) Décès (19.4.1886) Blida 99 – ALGÉRIE
FALSON Jean (-1874) Décès (13.10.1874) Blida 99 – ALGÉRIE
FALSON Joseph (1858-) Naissance (19.10.1858) Blida 99 – ALGÉRIE
FALSON Joseph (1858-) & BULLINGER Rosalie Jeanne Gabrielle (1863-1887) Mariage (30.12.1886) Blida 99 – ALGÉRIE
FALSON Joseph (1858-) & FARUDJA Marie Rosine (1867-1890) Mariage (19.2.1889) Blida 99 – ALGÉRIE
FARUDJA Josephine Jeanne (1864-) Naissance (24.6.1864) Blida 99 – ALGÉRIE
FARUDJA Marie Rosine (1867-1890) Décès (16.8.1890) Blida 99 – ALGÉRIE
FARUDJA Marie Rosine (1867-1890) Naissance (15.8.1867) Blida 99 – ALGÉRIE
FOUQUE Jean Baptiste Marcellin (1836-) & DEJOUANY Émilie (1856-) Mariage (7.4.1877) Blida 99 – ALGÉRIE
GOUIN Edouard Marie (1834-1897) & CAPURAN Marie Louise Léonie (1839-1929) Mariage () Blida 99 – ALGÉRIE
GUILLEMIN Jules (1831-1872) Décès (22.12.1872) Blida 99 – ALGÉRIE
GUILLEMIN Jules (1831-1872) & DEGIOANNIS Pauline (1844-) Mariage (24.6.1869) Blida 99 – ALGÉRIE
MALLIFAUD Augustine Philippine Félicie (1848-) Naissance (14.4.1848) Blida 99 – ALGÉRIE
MALLIFAUD Germain Blaise (1811-1865) & CHEMIN Françoise (1813-1884) Mariage (6.9.1849) Blida 99 – ALGÉRIE
MULLER Jean Baptiste (~ 1825-1857) Décès (10.11.1857) Blida 99 – ALGÉRIE
MULLER Jean Baptiste (1849-1901) Décès (14.9.1901) Blida 99 – ALGÉRIE
MULLER Jean Baptiste (1849-1901) Naissance (2.11.1849) Blida 99 – ALGÉRIE
MULLER Jean Baptiste (1849-1901) & MULLER Barbe (1849-) Mariage (13.1.1872) Blida 99 – ALGÉRIE
MULLER Laurent (1816-1851) Décès (25.2.1851) Blida 99 – ALGÉRIE
MULLER Philippe Louis (1843-) Naissance (12.10.1843) Blida 99 – ALGÉRIE

 

RETOUR

by

Histoire d’un Marquis pendant la Révolution Française: Par Antoine de Saint-Gervais

No comments yet

Catégories: Revue de Presse, Tags: , , ,

 

Antoine de Saint-Gervais est un écrivain français.Ses ouvrages:

  • Preuves authentiques de la mort du jeune Louis XVII
  • Histoire des émigrés français
  • Les Petits artisans devenus hommes célèbres
  • L’École de la vertu ou Récits de belles histoires contemporaines

 

histoire,marquis,révolution,française
histoire,marquis,révolution,française

histoire,marquis,révolution,française

histoire,marquis,révolution,française

histoire,marquis,révolution,française

Histoire d’un Marquis pendant la Révolution Française. Merci de nous laisser votre commentaire.
Serge Billard Baltyde

 

1 2 3 4 5