Mauritanie: Lexique des termes les plus fréquents

Mauritanie avec l'ONG ARA

Abaya : surplis, sur le vêtement touareg.

Adrar : zone administrative de la Mauritanie

Agweidir : fortin probablement construit par les Portugais au dix-septième siècle puis occupé par les Français. Situé à dix kilomètres environ à l’est de Ouadane au Nord de la Mauritanie.

Amogjar : Sur le rebord occidental de la cuvette de Taoudenni qui traverse la Mauritanie du nord au sud, site à la géologie exceptionnelle situé sur l’ancienne route allant d’Atar à Chinguetti.

Atar : point de départ de l’empire almoravide. Capitale de l’Adrar, région du nord de la Mauritanie. Ville de 42.000 habitants.

Avoridé : arbre des forêts pluviales de Côte d’Ivoire dont on extrait une essence célèbre, comme l’azobé du même pays ou l’okoumé du Gabon.

Barkhane : dune en forme de croissant.

Céraste : vipère d’Afrique, appelée aussi vipère à cornes, à cause des excroissances au-dessus des yeux.

Chadouf : système d’extraction de l’eau dans les oasis.

Chinguetti : septième ville de l’islam. Ville de 6000 habitants classée patrimoine mondial par l’Unesco.

Daman de rocher : Procavia capensis. Longueur : 50 à 60 cm + 1 à 3 cm de queue

Selon certains auteurs, il existerait 4 espèces du genre Procavia, alors que d’autres n’en comptent qu’une avec plusieurs sous-espèces répandues en Afrique, en Palestine, en Syrie et en Arabie. Tous les damans se ressemblent et il est très difficile d’en distinguer les différentes sous-espèces. Ils ont tous un pelage allant du jaune gris au fauve avec un ventre clair ainsi que deux taches au-dessus des yeux et autour de la bouche. Leurs oreilles sont petites et arrondies, les poils entourant la glande dorsale sont jaunâtres. Les damans vivent parmi les rochers des montagnes ou des collines et se déplacent avec une agilité surprenante.

Djebel : partie montagneuse des déserts.

Draa : forme de dune ou autre nom du boubou, tenue traditionnelle des hommes.

Euphorbes : acacia, palmier dattier (phœnix), coloquinte, Zilla spinoza, plantes rencontrées dans les zones désertiques.

Géophytes : plantes qui vivent au ralenti grâce à des organes souterrains (bulbes, rhizomes).

Guelb er (el) Richât : particularité géologique située à 40 kilomètres à l’est de Ouadane. Par ses formes concentriques, dessinée en cible, certains y voient le résultat d’une chute de météorite, d’autres un ancien volcan. Le point culminant est à 485 mètres d’altitude.

Hadj : ou hadji : musulman qui a fait le pèlerinage à La Mecque

Hamada : plateau pierreux interrompu par ravins et falaises.

Hamadryade : nymphe des bois identifiée à un arbre, naissant et mourant avec lui.

Haouli : ou chèche. Pièce de tissu rectangulaire qui sert de turban.

Harmattan : alizé continental qui souffle de l’est.

Hassanya : langue berbère arabisée.

Hofra : singulier hofra ou hovra, pluriel h’fer. Mais s’il est suivi par un autre mot, il devient hofrat car le t est possessif pour le mot qui vient après. ( exemple: hofrat Ouadane.)

explication: hofra veut dire

-1- trou dans le sable peut aussi vouloir dire dépression.

-2- hofra de palmier est l’unité dans une palmeraie: un palmier accompagné de ses rejets.

Hourd : maçonnerie grossière.

Hum : nom donné à des reliefs rocheux isolés(témoins karstiques), lambeaux résiduels d’anciennes surfaces topographiques.

Keffieh : coiffe en triangle.

Khaïma : tente nomade.

Ksar : pluriel = ksour : lieu fortifié, fortin.

Lapiaz ou lapié : ciselures superficielles de formes et de profondeurs variées creusées par les eaux dans des roches hydrosolubles.

Naïls : sandales en peau de gazelle ou en peau de mouton, d’origine touareg.

Ouadane : ville construite sur une colline dominant une oasis, halte célèbre pour les caravanes. Actuellement en ruines, elle compte environ 2000 habitants.

Ouguiya : monnaie locale, 1 franc = 35 ouguiyas en 1999.

Reg : étendue de gravier, cailloux, sable et limon.

Sadhu : ou saint homme dans la religion hindoue. Légalement, le sadhu est décédé, libéré de toutes dettes et obligations. Armé d’un bâton, il erre sur les routes à la recherche de sa réalisation spirituelle et de sa libération du cycle éternel de la vie, la mort et la réincarnation.

Sclérophyte : plantes capables de vivre dans les milieux secs grâce à certaines adaptations de leurs feuilles qui sont qualifiées de coriaces.

Sebkha : dépôt de sel.

Siouf : dune haute à avancée rapide, en forme de sabre.

Tarente de Mauritanie : Tarentola mauritanica, reptile de l’ordre des squamates, sous-ordre des sauriens ou lézards. La tarente mesure environ 15 cm de long, mais est habituellement plus petite. Elle vit dans les fissures des rochers et dans les vieilles bâtisses. La nuit, elle hante en grand nombre les parages des sources lumineuses. Sa peau, abondamment recouverte de granulations et de tubercules, est gris brunâtre, diversement tachée de brun et de blanc sur la face dorsale ; la face ventrale est blanc jaunâtre. Cet animal inoffensif est dépourvu de tout organe producteur de venin. Il est donc considéré à tort comme venimeux et persécuté. Il ne capture que des insectes.

Tassili : plateau limité par de grandes falaises.

Tourja : ou calotropis ; Plante très résistante qui pousse dans le sable.

Zibar : type de dune.

Mauritanie : Abaya

La Mauritanie : Son désert, son sable, son marathon. Récit d’une assistance médicale.

La Mauritanie : Son désert, son sable, son marathon. Récit d’une assistance médicale. Merci de bien vouloir laisser un commentaire. Serge Billard Baltyde