Botrel, CPA, cartes postales anciennes, barde, Bretagne:  Si vous relevez des erreurs, merci de nous les signaler
Serge Billard Baltyde

Guêtres aux pieds, pennbaz (*) en main

Où donc vas-tu si bon matin ?

Où donc vas-tu si bon matin ?

Où donc vas-tu, mon Corentin ?

Tous nos gars ont pris rendez-vous, hou hou

Pour aller à la chasse aux loups, à la chasse aux loups

Pourquoi n’as-tu donc pas aux pieds

Pourquoi n’as-tu donc pas aux pieds

Tes lourds sabots de châtaignier

Mais tes fins et légers souliers ?

Nous avons à forcer les loups, hou hou

Chaussés de bons souliers à clous, de souliers à clous

Souperez-vous donc dans les bois

Souperez-vous donc dans les bois ?

A ta boutonnière, je vois

Ta vieille cuillère de bois

Après avoir chassé les loups, hou hou

Nous mangerons la soupe aux choux, la soupe aux choux

Mais pourquoi donc as-tu cousu

Mais pourquoi donc as-tu cousu

Sur ton cœur le cœur de Jésus,

Mis ton chapelet par-dessus ?

C’est qu’avant de traquer les loups, hou hou

Ils devront se mettre à genoux, se mettre à genoux

Et que vas-tu chasser ainsi

Et que vas-tu chasser ainsi

Avec le couteau que voici,

Sans emporter ton vieux fusil ?

Ne sais-tu donc plus que chez nous, hou-hou

C’est au couteau qu’on sert les loups, qu’on sert les loups ?

Adieu, mon ami Corentin

Adieu, mon ami Corentin

Va t’embusquer dans un ravin

Au fond du hallier vendéen

Quand, la nuit, hurleront les loups, hou hou

Fais ta prière et pense à nous, et pense à nous.

(*) pennbaz : mot breton, grand bâton de houx avec le bout cerclé de fer, jadis l’arme courante des paysans et des pêcheurs

Botrel, CPA, cartes postales anciennes, barde, Bretagne:  : Merci de bien vouloir laisser un commentaire.
Serge Billard Baltyde