Envoyé le 09/07/2012 à 10 h 13 min

Serge,
J’ai toutes les peines du monde pour trouver où laisser un commentaire ?…
J’ai lu la chronique sur la mort d’Anselme Eugène Escallier durant la guerre de Crimée (qu’a faite aussi un autre militaire Escallier). Bravo pour ce travail et merci.
Je voudrais savoir comment et pourquoi vous vous êtes intéressé à cet obscur militaire parmi tous ceux qui y ont laissé leur vie. Est-il sur l’une des photos ? Avez-vous des liens avec le Champsaur ?

Bien cordialement
Philippe Escallier
Association des familles Escallier

Envoyé le 09/07/2012 à 13 h 21

Bonjour,

Voici donc la réponse!!

Je descends en droite ligne de philomène espitallier qui a épousé un Isnard avant de partir pour l’Algérie.

C’est en faisant des recherches sur les familles que je suis tombé sur cet extrait mortuaire.  J’ai voulu rendre hommage aux soldats victimes de guerres oubliées et injustes.

Les Photos sont réelles, faites par un des premiers correspondants de guerre mais ne concernent pas Eugène Escallier. Elles servent uniquement à agrémenter mon propos.

Si vous avez des suggestions pour ce site et même envie d’écrire quelque chose… Avec plaisir.

Vous trouverez en pièce jointe la liste d’ascendance de Philomène.

Amitiés

Serge Billard

Cliquer sur Ascendance de Philomene Espitallier pour avoir le fichier en PDF

Envoyé le 09/07/2012 à 20 h 48

Merci Serge pour cette réponse, rapide de surcroit…

Bravo pour cette chronique.
Je n’ai pas encore pris le temps de parcourir le reste de votre site, mais dès que j’aurai un moment…

Une coquille : Anselme est né le 3/07/1826.
Un petit complément sur sa famille : La famille Escallier était originaire de Champoléon que Jean Joseph, le père de Benoît, avait quitté pour s’établir dans le village voisin de Chabottonnes. Benoît, lui aussi, quittera Chabottonnes pour s’établir « en gendre » dans le village voisin de Saint Julien où il épouse le 11/01/1813 Rose qui y est originaire, fille de Barthélémy et de Madeleine Robin.

Les Espitallier et les Escallier ont été nombreux à Ancelle.

Pas mal d’Escallier sont aussi partis pour l’Algérie (surtout dans l’Oranais), même si leur destination privilégiée fut les Etats-Unis où ils furent nombreux à travailler dans l’ouest comme bergers.

Amicalement
Philippe Escallier