Botrel : un barde de Bretagne en cartes postales anciennes (CPA):  Si vous relevez des erreurs, merci de nous les signaler

Serge Billard Baltyde

 

L’un des plus grands éditeurs cartophiles de tous les temps.

Raphaël Tuck, d’origine prussienne, s’était établi à Londres en 1865. Il y avait ouvert une petite boutique où il offrait des gravures et encadrements, puis il se lança dans la production et l’impression de gravures. En 1871, il fabriqua ses premières cartes de Noël. La même année, il se retira et laissa la direction de l’entreprise à ses trois fils, Adolph, Herman et Gustave. La maison Tuck prit rapidement de l’expansion et ouvrit des succursales à Paris et à New York.
les premières éditions parurent en 1894.

A la fin de XIXe siècle et au début du XXe siècle, Raphaël Tuck était les plus grands producteurs britanniques de cartes de souhait, de jeux, de livres d’enfant, de gravures d’art et de cartes postales. Ils étaient renommés pour la grande qualité artistique de leurs produits, et leurs cartes postales se révélaient souvent de véritables œuvres d’art.
La maison Tuck produisait certaines cartes postales à partir de photographies, mais ce qui contribua à sa célébrité fut surtout ses cartes reproduisant des œuvres d’illustrateurs. Les cartes des séries « Oilette » et « Charmette » sont aujourd’hui aussi bien recherchées par les collectionneurs de l’Angleterre et des États-Unis que ceux du Canada. Tuck avait fait breveté sa technique dite oilette, créée en 1903, qui permettait l’impression d’une carte sans relief, polychrome.

On voit au verso des cartes Tuck la marque de commerce de la maison : un chevalet, une palette des couleurs et un pinceau. Si on y aperçoit aussi les armoiries royales, c’est que la maison Tuck faisait partie des fournisseurs attitrés de la reine Victoria depuis 1893, puis du roi Edouard VII depuis 1901, l’autorisant ainsi à ajouter à l’arrière des cartes les armoiries et la mention « By Appointment ».
Des collectionneurs ont sans doute déjà remarqué que certaines cartes portent au verso la mention Raphael Tuck et Fils et au recto la mention Warwick Bros. et Rutter. Cette situation s’explique par le fait que la maison Warwick de Toronto devint la représentante officielle au Canada de la maison Tuck.

Les stocks disparurent en 1940 sous les bombes allemandes.

Botrel : un barde de Bretagne en cartes postales anciennes (CPA): Merci de bien vouloir laisser un commentaire.

Serge Billard Baltyde