Came est un petit village situé au sud ouest de la France. Le village est situé dans le département des Pyrénées-Atlantiques de la région Aquitaine. Le village de Came appartient à l’arrondissement de Bayonne et au canton de Bidache. Le code postal du village de Came est le 64520 et son code Insee est le 64161.

Came, Pyrénées-Atlantiques.

Came, Pyrénées-Atlantiques. Famille Billard Baltyde

Géographie :

L’altitude de Came est de 40 mètres environ. Sa superficie est de 33.90 km ². Sa latitude est de 43.477 degrés Nord et sa longitude de 1.11 degrés Ouest. Les villes et villages proches de Came sont : Bidache (64520) à 2.70 km, Arancou (64270) à 6.00 km, Saint-Pé-de-Léren (64270) à 6.28 km, Oeyregave (40300) à 6.51 km, Sames (64520) à 6.55 km.

Came, Pyrénées-Atlantiques.  Famille Billard Baltyde

Came, Pyrénées-Atlantiques. Famille Billard Baltyde

Son nom gascon est Càmer et son nom basque est Akamarre.

Le toponyme Came apparaît  sous les formes Acamer ou Acamar (1072-1105), Camer (1193, cartulaire de Bayonne, Sanctus-Martinus de Camer (XIIe siècle, cartulaire de Sorde), Cammes (1463, aveux de Languedoc), Cama (notaires de Pau) et Camme (1650, carte du Gouvernement Général de Guienne et Guascogne et Pays circonvoisins).

Came, Pyrénées-Atlantiques.  Famille Billard Baltyde

Came, Moulin Bordenave. Famille Billard Baltyde

Paul Raymond note que Came fut fondée au milieu du XIIe siècle.

Came formait avec Sames et Saint-Pé-de-Léren une baronnie dépendant du château de Dax. Came dépendait du puissant duc de Gramont son voisin. Ce seigneur y avait un pavillon de chasse aujourd’hui disparu mais dont il subsiste des traces. C’est dans ce château que venait se réfugier l’été, la reine d’Espagne Marie-Anne de Neubourg exilée à Bayonne. Les seigneurs locaux venaient lui présenter leurs hommages à Came.

En 1790 Came fut le chef-lieu d’un canton comprenant les communes d’Arancou, Came, Bergouey, Sames et Viellenave.

Came, Pyrénées-Atlantiques.  Famille Billard Baltyde

Came, Pyrénées-Atlantiques. Famille Billard Baltyde

Came et le Pays Basque :

Jean-Baptiste Orpustan note deux mentions de Came en 1304 puis 1349 parmi des listes de paroisses payant franchise au pouvoir royal navarrais. Pour la fin du Moyen Âge, Eugène Goyheneche note que « du fait du pouvoir des Gramont », la situation d’un certain nombre de paroisses voisines de Bidache -dont Came- est « ambigüe ».

La situation est plus claire sous l’Ancien Régime : Came est alors une paroisse gasconne, tant pour la coutume qui y régit le droit civil que pour la fiscalité, mais faisant partie du duché de Gramont où elle succède à Guiche comme siège de la cour de la petite sénéchaussée de Came : sa situation est presque exactement la même que celles des paroisses gasconnes voisines de Léren et Saint-Pé-de-Léren, qu’on ne rattache pas aujourd’hui au Pays basque. En 1943 encore, la carte du Pays basque (signée M. Haulou) qui illustre l’histoire des Basques de Philippe Veyrin en exclut sans ambiguïté Came.

 

Le quartier de la Ferrerie (ou la Herrerie, ou la Ferrière), sur la rive gauche de la Bidouze constitue toutefois un cas très particulier : bien qu’il fasse partie de la paroisse française de Came il est situé en Navarre. Au XVIIIe siècle, en un bâtiment dit « la Grand’Maison », siège une juridiction (l’auditoire de la cour sénéchale selon Jacques Robert). Pour Anne Zink, cette juridiction est plutôt le siège d’une sénéchaussée distincte de celle de Came, compétente pour le quartier de la Ferrerie et les communes navarraises voisines sous l’influence des Gramont.

Sans doute sous l’influence du découpage cantonal contemporain, Came est néanmoins aujourd’hui généralement incluse dans les listes de communes de Basse-Navarre.

Population et logements :

La population de Came était de 681 au recensement de 1999, 776 en 2006, 789 en 2007 et 833 en 2009. La densité de population du village est de 23.27 habitants par km². Le nombre de logements sur la commune a été estimé à 379 en 2007. Ces logements se composent de 312 résidences principales, 38 résidences secondaires ou ocasionnels ainsi que 29 logements vacants.

Came, Pyrénées-Atlantiques.  Famille Billard Baltyde

Came, Pyrénées-Atlantiques. Famille Billard Baltyde

Nous avons beaucoup d’ancêtres originaires de ce village, bien trop pour tenir sur une page de ce site. C’est pour cela que je vous propose de les découvrir au format PDF.