Famille,BILLARD BALTYDE,généalogie,histoire de famille,histoire en famille,arbre généalogique,archives en ligne,état civil,family search,genealogy tree

Bullion: Famille,BILLARD BALTYDE,généalogie,histoire de famille,histoire en famille,arbre généalogique,archives en ligne,état civil,family search,genealogy tree

Famille BILLARD BALTYDE, Généalogie : Archives,  archives en ligne, archives départementales en ligne, état civil, arbre généalogique, histoire, historia, histoire de famille, histoire en famille, état civil, Family search,  Genealogy tree: Si vous relevez des erreurs, merci de nous les signaler
Serge Billard Baltyde

La commune de Bullion se situe à environ 15 km à l’est de Rambouillet et 30 km au sud-sud-ouest de Versailles.

Voir le Site Officiel de la commune.

Le village est arrosé par la petite rivière dite de la Celle prenant sa source au-dessus de la Celle-les-Bordes et descendant par Bandeville, Saint-Cyr-sous-Dourdan, pour aller se jeter dans la Rémarde, et pour le hameau de Moutiers par la petite rivière de Sainte-Anne, prenant ses sources dans les bois de Moutiers et dans la fontaine de Sainte-Anne à Moutiers.

Hameaux de la commune:

  • Moutiers,
  • Longchêne,
  • Les Carneaux,
  • Ronqueux,
  • La Claye,
  • La Boulaye,
  • La Grouaille,
  • le Moulin de Béchereau,
  • Gué d’Aulne,
  • La Galetterie,
  • La Picardie,
  • Haumont.

Historique

Tout au long de son histoire, la commune se trouve dénommée, selon les divers écrits, Bullion (nom actuel) depuis 1621. Bualo (615), Budalo, Buedelone (1085), Boolon, Boolum, Boolun, Boolon et Boelon au XIIe siècle, Boolon, Boulon, Boeleium et Bollon au XIIIe siècle, Boolon et Boulon au XIVe siècle, Boullon ou Boulon au XVe siècle, Boulon au XVIe siècle (peut-être ne s’agit-il, pour certaines dénominations, que de simples coquilles de copistes).

Les origines

Bullion se trouvait à l’époque gallo-romaine à proximité de l’ancienne voie gauloise reliant Lutèce à Carnotum. Une sépulture renfermant vases de verre, poteries de terre rouge, haches et lances, fers, bague, datant de l’époque gallo-romaine est mise à jour dans une carrière par Monsieur Ledeuil d’Enquin en 1903. Monsieur Toussaint, dans son répertoire archéologique de Seine-et-Oise, estime que par son mobilier funéraire et en particulier par les armes, cette tombe date plutôt de l’époque franque que de l’époque gallo-romaine. Situé à la limite du Gatinais et du Pays chartrain, Bullion faisait partie, sous les deux premières races (Francs et Carolingiens), du Pagus Stamppensis et de l’ancienne cité des Carnutes; Il dépendait par conséquent du diocèse de Chartres et du doyenné de Rochefort. Une première mention de son existence nous est donnée en l’an 615. Bertrand, évêque du Mans de 586 à 623, renouvelle en effet par son testament la donation qu’il avait faite de sa propriété « villa » de Bualo en faveur de son arrière-petit-neveu Leuthrannus, le jour de ses noces. Sans doute, le hameau passa-t-il, comme la plupart des villages alentour, dans le domaine royal.

La Féodalité

Son histoire sera alors liée à celle de la région environnante et du pays d’Étampes qui, au début du Xe siècle, furent ravagés et totalement dévastés par Rollon et ses Normands. En 911, le traité de Saint Clair sur Epte mit fin à leur pillage et les « asiles » (donjons et châteaux) désormais inutiles servirent aux seigneurs contre le roi et le peuple ; c’est le début de la féodalité rendue encore plus puissante par l’hérédité des fiefs. C’est ainsi que se constituèrent les seigneuries de Montfort puis de Rochefort-en-Yvelines.

La paroisse de Boullon, alors Boeleium, existe depuis le XIe siècle. En 1061, une église devait s’élever au milieu du village au XIe siècle, sans doute à la place de l’édifice actuel. La paroisse et l’église de Boullon est sous le vocable de Saint-Vincent. Elle appartient dès sa fondation au dicoèse de Chartres, au grand archidiaconé et au doyenné de Rochefort. Le présentateur de la cure en était le grand Archidiacre. Dès le début du XIe siècle en effet, ce territoire était partagé entre trois seigneuries : celle des Montfort, celle du comte de Rochefort qui avait le sud-est de la forêt avec Rochefort et Saint-Arnoult et beaucoup d’autres endroits situés en dehors des Yvelines à l’est et au nord de Rochefort, et enfin le domaine royal d’Yveline ou prévôté de Saint-Léger.

Le pouillé de 1272 fait état de 150 paroissiens à Boullon.

Du XIVe siècle au XVe siècle

Le 5 mars 1482, Jean de la Motte, écuyer, se trouve en possession de la terre et seigneurie de Boullon. Il avait pour femme Mathurine Lecomte. Le 6 septembre 1489 il fit l’acquisition du fief, terre et seigneurie de Guédonne, paroisse de Boullon, de Jean Belin, tailleur en robes, demeurant à Paris, puis, le 22 décembre 1494, du fief terre et seigneurie de Longchêne, d’Antoine Davelluys, seigneur de Beauvilliers et de Longchêne, chambellan du Roy. Le 17 janvier 1495, il prend le titre de seigneur des Carnaux et de Boullon et meurt en 1509.

Nous connaissons par les registres paroissiaux conservés depuis 1557, les noms des curés de Boullon.

Les arrière-arrière-petites-filles de Jean de la Motte, Marguerite et Sydoyne de Vendômois, devaient, par contrat passé devant Bideault, Notaire à Paris, vendre à Claude de Bullion, conseiller du roy, la seigneurie de Boullon.

Au XVIIe siècle au XVIIIe siècle, de Boullon à Bullion

Le cartulaire de Saint-Rémy des Landes, paroisse de Clairefontaine, dit ceci relativement au nom de Bullion : Le 26 juin 1611, Claude de Bullion (1559-1640) acquiert le château, les terres et seigneuries de Boullon et des Carneaux avec haute et basse justice et devient Seigneur de Bullion, car c’est ainsi, selon la décision du nouvel acquéreur, que se nommera son nouveau domaine. Monseigneur de Bullion cognu de tout le monde à cause de sa surintendance dans les finances de sa majesté, ne fut pas à peine seigneur de la Paroisse de Boullon qu’il en changea le nom et lui fit porter le sien et présent s’y est-il que personne ne l’appelle plus autrement. Bullion ne doit en effet son nom qu’à Claude de Bullion, originaire de Mâcon, qui, en 1611, se rendait acquéreur de la seigneurie de Boullon. Claude de Bullion fut Surintendant des finances du roi Louis XIII. C’est lui qui créa le Louis d’or qui se substitua à la Livres tournois. Il meurt le 22 décembre 1640 d’une crise d’apoplexie.

La seigneurie devait appartenir à ses descendants de Claude de Bullion jusqu’à la Révolution. C’est son fils, Noël de Bullion (1615-1670) qui lui succède. Suivit de son fils Charles Denis de Bullion (1651-1745) dont la fille Marguerite de Bullion (1669-1745) épousera Jean Charles de Crussol-d’Uzès (1683-1766) Les titulaires en furent les Ducs d’Uzès à partir du mariage de Charles Emmanuel de Crussol d’Uzès, le 13 mars 1706, avec Anne-Marie-Marguerite de Bullion, arrière-petite-fille du conseiller du Roy.

Pierre Enfert, curé de Bullion depuis 1711, se fit une bien mauvaise réputation après s’être fait remarquer vers 1740 dans l’histoire des faux sorciers de Dourdan : « Quant au sire d’Enfer, c’était un vieux fou qui recevait chez lui une foule de bergers et de vauriens,et était le scandale de sa paroisse et la désolation de ses supérieurs… ». Le pouillé de 1738 mentionne 300 communiants à Bullion. La cure, supprimée à la révolution, fut rétablie en l’an XII (1804).

bullion :Famille,BILLARD BALTYDE,généalogie,histoire de famille,histoire en famille,arbre généalogique,archives en ligne,état civil,family search,genealogy tree

Bullion: Famille,BILLARD BALTYDE,généalogie,histoire de famille,histoire en famille,arbre généalogique,archives en ligne,état civil,family search,genealogy tree

Famille BILLARD BALTYDE, Généalogie : Archives,  archives en ligne, archives départementales en ligne, état civil, arbre généalogique, histoire, historia, histoire de famille, histoire en famille, état civil, Family search,  Genealogy tree: Merci de bien vouloir laisser un commentaire.
Serge Billard Baltyde

Individus

Evénements

Lieux

BLIN Louis (~ 1760-1804)Naissance (vers 1760)Bullion 78830 – Yvelines – Île-de-France – FRANCE
BORDIER Marie Madeleine (1760-1834)Naissance (21.8.1760)Bullion 78830 – Yvelines – Île-de-France – FRANCE
BORDIER Nicolas (1725-1781)Décès (3.10.1781)Bullion 78830 – Yvelines – Île-de-France – FRANCE
BORDIER Nicolas (1725-1781) & DUPRÉ Marie Françoise (1728-)Mariage (20.10.1748)Bullion 78830 – Yvelines – Île-de-France – FRANCE
BROSSARD Marie (~ 1700-)Naissance (vers 1700)Bullion 78830 – Yvelines – Île-de-France – FRANCE
DUPRÉ Marie Françoise (1728-)Naissance (24.3.1728)Bullion 78830 – Yvelines – Île-de-France – FRANCE
MOUNOURY Marie Angélique (1795-1852)Naissance (17.10.1795)Bullion 78830 – Yvelines – Île-de-France – FRANCE

 

RETOUR